Black Coffee – Sophie Loubière

P_20170803_094759Ce livre je l’attendais depuis un moment, surement même avant qu’il ne soit écrit. Non, non je ne suis pas folle. Je rêve depuis toute petite de faire toute la Route 66 de Chicago à Santa Monica et au fil de mes lectures noires je me dis qu’un polar qui se déroule sur la Route 66 me comblerait fortement…
J’ai rencontré Sophie Loubière au Salon du Livres Paris et quand elle m’a confirmé que pour le livre elle a traversé la Route 66 j’étais convaincue que j’allais lire le livre que j’attendais.

L’auteure nous plonge immédiatement dans les années 60 en faisant de nos les témoins d’une tuerie au bord de la mother road, seul le fils et la mère survivront à cette boucherie.

Puis nous faisons la rencontre de Lola, mère de famille déterminée, elle arrive sur la Route 66 avec ses enfants pour retrouver son mari qui les a abandonnés il y a quelques années sur cette même route. Sa quête elle va la mener grâce à un manuscrit envoyé par le mari, manuscrit retraçant l’itinéraire d’un tueur qui sévit depuis les années 60.

De son coté, Desmond, le fils rescapé de la tuerie a bien grandit, grand journaliste puis professeur de criminologie, il ne le sait pas encore mais le Route 66 ne l’a pas oublié et va le rappeler elle.

On ne sait rien de la barbarie tant qu’elle n’a pas frappé nos proches.

Dans ce livre il faut avoir une petite âme d’aventurier, car Sophie Loubière nous fait prendre notre sac à dos et marcher sur cette route pour trouver les réponses à toutes les questions de nos protagonistes. Pour une passionnée comme moi de cette route, je peux vous dire que l’écriture m’a donné l’impression de passer la porte des dinner’s, des motels, j’ai reconnu les géants au bord des routes, bref j’ai voyagé. Et ce voyage ce qui est agréable je l’ai vécu auprès de Lola, mi touriste, mi enquêtrice. Le courage cheville au corps, pour sauver sa famille elle est prête à aller au bout de se voyage. Elle finira par croiser Desmond, qui l’aidera dans sa quête, même s’il faut affronter le passé qu’il avait tant éloigné de lui.

J’ai vraiment aimé ce livre, on sent que l’auteure à réellement visité chaque recoin de cette route mythique et elle nous transmet cette atmosphère si particulière, qui convient particulièrement au polar il faut le reconnaître.
J’ai un gros coup de cœur pour Lola, c’est à mes yeux le portrait de milliers de femmes prête à tout pour la famille, le sentiment d’être à ses côtés lors de ce road trip c’est agréable ! !

– Comment dit-on impasse ? demanda Lola.
– Dead-end.
– …Le mot français est plus poétique.
Deux plis se formèrent au coin des lèvres de Desmond.
– C’est effectivement plus poétique de penser qu’une route ne mène pas forcément à la mort.

Il faut savoir que Black Coffee est une trilogie si je puis dire, la suite est sortie sous le titre de White Coffee et le troisième volet s’intitulerai Blood Coffee, cela donne l’eau à la bouche non ?

Black Coffee, Sophie Loubière, Éditions Pocket, octobre 2016, 8.50€

Publicités

2 réflexions sur “Black Coffee – Sophie Loubière

  1. Je me laisserai peut-être tenter. Je pars sur un mauvais pied avec l’auteure, à l’époque France Inter. (un peu comme toi avec l’autre dont on parlait l’autre jour). Il faudrait que j’arrive à passer au-dessus pour savourer ses romans. Je vais m’y atteler, ton avis ets très convaincant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s