Am Stram Gram – M.J Arlidge

Am Stram GramCe livre m’a été offert par Sandra, elle me poussait depuis un moment à le lire et pour être certaine qu’il soit dans ma PAL elle l’y a fait entrer elle même. Mais je dois l’avouer, je ne me suis pas fais prier pour le lire rapidement et voilà le résultat, en même pas deux jours je l’ai terminé ! C’est ça qui est super avec Sandra, on aime exactement les mêmes livres et du coup c’est un bonheur de s’offrir nos coups de cœur.

Toute l’histoire se déroule en Angleterre, à Southampton, on y rencontre Helen Grace commandant de police atypique si l’on puis dire. Elle va se retrouver avec son équipe face à un personnage dès plus étrange et surprenant. Des couples de personnes sont enlevés, séquestrés et le seul et unique moyen d’être libéré c’est de tuer son « partenaire ». Cette affaire commence avec Amy et Sam, la vingtaine, amoureux et après avoir fait du stop à la fin d’un concert, ils vont se retrouver piéger au fond d’une piscine. C’est Amy qui sera retrouvée sous le choc errant en lisière de forêt.
Les enlèvements vont continuer avec un seul survivant à chaque fois, alors qui est celui qui tire les ficelles, sans jamais tirer la moindre balle ?

Par terre , à côté du téléphone, tu trouveras un flingue. Il y a une balle dedans. Pour Sam ou pour toi. C’est le prix de votre liberté. Vous devez tuer pour vivre. Est-ce que tu veux vivre Amy ?

Des chapitres courts qui donnent une histoire rythmée, le point de vue change presque à chaque chapitre, bref le cocktail parfaitement addictif ! !

Comme beaucoup de lecteur, j’ai immédiatement été séduite par Helen Grace, cette femme qui s’est imposé dans un milieu très masculin. Du haut de son mètre quatre vingts et avec sa moto, on peut dire qu’elle en impose et j’ai adoré ce bout de femme qui casse les codes. Un fort caractère, exigeante envers les autres autant qu’envers elle même, elle ne lâche rien ni personne. Mais si l’on gratte un peu le vernis on se doute qu’il y a une raison à cette forte personnalité.

Il y a aussi Mark, le Capitaine de Helen Grace. Alors lui on peut pas dire qu’il soit au meilleur de lui même quand nous le rencontrons. Depuis son récent divorce qui lui est tombé sur le nez sans qu’il s’y attende, il sombre dans l’alcool et la dépression. Habitué des bars clandestins sur le port de Southampton, c’est avec une haleine de whisky qu’il arrive au travail. Mais il est bon dans son job et l’on comprend que c’est la dernière chose qui le maintien à flot. Alors moi je me suis attachée à lui immédiatement, peut être mon coté Saint Bernard, je sais pas. Il m’a touché du début à la fin.

Ils étaient les cartes de visite vivantes, le testament en chair et en os du sadisme d’une tierce personne.

L’ambiance très noire que cela soit par l’environnement qui nous est décrit par Arlidge, ou bien par ses propres personnages c’est ce que j’ai dans le thriller, c’est efficace, il n’y a pas des pages et des pages de description, on va juste à l’essentiel, à l’action, pour nous tenir en haleine et nous empêcher de poser le livre.
Même la fin, j’ai trouvé que c’était fidèle au rythme, une fois que c’est fini, pas de chichi. C’est un peu dur, d’être laissé comme ça mais cela change. Au final addiction reste en nous même à la dernière phrase, la preuve j’ai Il court, il court le furet dans ma PAL.

 

Am Stram Gram, M.J Arlidge, Editions 10-18, Mars 2016, 8.40€

Publicités

4 réflexions sur “Am Stram Gram – M.J Arlidge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s