Angor – Franck Thilliez

AngorAlors qu’un nouveau volet des aventures de Sharko et Lucie vient de paraître avec la sortir de SHARKO, il était temps pour moi de reprendre la lecture de cette saga. Et ce n’est que du pur plaisir de les retrouver. Plonger dans les livres de Franck c’est bien souvent la promesse de se plonger dans les zones les plus sombres du monde et je laisse bien souvent Mr Thilliez me mener les yeux fermés dans des situations autant addictives qu’atroces.

Deux enquêtes distinctes, l’une menée par un gendarme à Lille, qui cherche sans en avoir l’autorisation la provenance d’un cœur, et ce cœur c’est celui qui lui a été greffé depuis quelques mois. Depuis cette greffe Camille n’est plus vraiment la même, elle veut comprendre pourquoi, comment et même si elle en a pas le droit, rien ne l’arrêtera, pas même le plus horrible des scénarios. L’autre enquête, à Paris, après avoir découvert une femme aveugle qui vivait séquestré sous un arbre (oui cela peut paraître étrange et pourtant). C’est Franck Sharko du 36, qui va mener l’enquête pendant que Lucie est « coincée » à la maison avec son congé maternité. Malgré les promesses du couple pour se préserver de toute horreur et par la même occasion protéger leurs enfant, cette enquête va complètement les happer. Surtout quand il s’avère qu’ils se font doubler lors des investigations.

Mon avis:
Qu’il est bon de retrouver un livre noir, sanglant et un peu flippant. Après la lecture de Puzzle, il était important pour moi de retrouver cette ambiance du 36, mes personnages écorchés par la vie et complètement accro à l’adrénaline.

Découvrir un nouveau personnage comme celui de Camille, cette gendarme Lilloise, c’est une bouffée de fraîcheur, même si bien sur elle est aussi animée que les autres protagonistes, cela redonne une nouvelle dynamique si je puis dire. Jeune femme prête à tout pour aller au bout de ses convictions, je ne pouvais être que sous le charme. Après sa greffe elle va mener l’enquête la plus complexe de sa vie, celle du cœur qui bat dans sa poitrine. L’attachement est quasi immédiat, elle a la niak et j’aime ça !
Comme toujours avec Franck cela nous prend aux tripes, mais c’est également très précis et on apprend toujours énormément dans ses livres. Ici c’est le milieu de greffes qui nous est dépeint et j’ai franchement apprécié, car cela pose la question des donneurs, des receveurs, de l’anonymat et du fait que l’on ne parle peut-être pas assez du don d’organes.

« Le flic solitaire qui sommeillait en elle, venait de briser la coquille maternelle. »

Retrouver le 36 avec Lucie, Franck c’est du bonheur, on les retrouve approximativement 1 an après Atomka, les jumeaux sont nés, Lucie est dans le rôle de mère au foyer, pendant que Franck assure les enquêtes. Alors bien sur, Lucie bouillonne d’être exclue et lorsqu’elle va retrouver Franck complètement perturbé suite à une affaire, elle aura du mal à garder sa place de mère de famille. En même temps, Franck Thilliez à poussé l’horreur un cran plus loin avec cette enquête. La femme retrouvée aveugle sous un arbre n’est que le début d’un chemin dès plus sombres, les hommes sont de plus en plus fous ou bien le monde à toujours été ainsi ? Des sous-sols parisiens, aux marais argentins, le 36 sera mis à rude épreuve.

« il lâcha le corps délicatement. Le visage disparut, englouti par le marais. Les petites particules verdâtres reprirent leurs place comme si Florencia n’avait jamais existé. »

Pour moi c’est une réussite, les retrouvailles sont à la hauteur, et au delà du duo Franck/Lucie, j’ai adoré découvrir ce nouveau personnage, mais aussi à connaitre un peu plus les membres qui composent le 36, dont Nicolas Bellanger qui est présent dans toutes les enquêtes du couple, mais qui prendra un peu plus de place dans ce roman.
Le final m’a tout simplement coupé les jambes, et je me suis dis que votre esprit Mr Thilliez est vraiment encore plus complexe que vos histoires pour pouvoir imaginer autant de choses.
Je suis ressortie de cette lecture avec un grand sourire, celui d’avoir retrouvé des amis qui m’avaient manqué et que je vais retrouver rapidement dans la prochaine enquête Pandémia.

Angor, Franck Thilliez, Edition Fleuve Noir, octobre 2014, 21.90€

Publicités

4 réflexions sur “Angor – Franck Thilliez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s